samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Des pays arabes condamnent le massacre d’Israël et le silence international

Téhéran, 23 février (Prensa Latina) Plusieurs nations arabes ont condamné aujourd’hui le dernier massacre d’Israël à Naplouse et le silence de la communauté internationale face aux opérations de l’armée contre les territoires palestiniens occupés. 

Le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères iranien , Nasser Kanaani, a qualifié d’insupportable et honteux le silence des organismes et des prétendues organisations de défense des droits de l’Homme.

Le diplomate, a demandé à la communauté internationale de prendre des mesures immédiates pour arrêter le génocide de l’occupation, a appelé les pays islamiques « à unir leurs positions et à coordonner le soutien au peuple palestinien et défendre sa légitime résistance contre les mesures inhumaines et terroristes de l’entité sioniste».

De même, le Bureau politique du mouvement yéménite Ansar Allah a dénoncé la poursuite des attaques israéliennes contre le peuple palestinien, sous le couvert du soutien nord-américain et de la complicité honteuse de certains régimes arabes.

Le mouvement a condamné le massacre sanglant de Naplouse et a exhorté les peuples de la région à assumer leurs responsabilités et à soutenir les mouvements de résistance palestiniens par tous les moyens nécessaires.

Aux Émirats arabes unis, dans un communiqué publié par l’agence de presse WAM, le Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a appelé les autorités israéliennes à réduire l’escalade et à éviter les mesures qui exacerbent les tensions et l’instabilité dans la région.

Le texte souligne l’importance de soutenir les efforts régionaux et internationaux pour faire avancer le processus de paix au Moyen-Orient et mettre fin aux pratiques illégales qui menacent la solution des deux États, puis établir un État palestinien indépendant aux frontières de 1967et avec Jérusalem-Est comme capitale. 

Le Koweït, pour sa part, s’est également prononcé à ce sujet et a qualifié l’agression de Tel-Aviv de violation flagrante des résolutions de légitimité internationale et a appelé à l’action immédiate des institutions multilatérales. 

La veille, au moins 11 Palestiniens ont été tués, et plus de 100 blessés, par des soldats israéliens lors d’une incursion dans la ville de Naplouse, dans le secteur de la Cisjordanie occupée.

peo/mem/ycv

EN CONTINU
notes connexes