samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Avancées de Cuba dans son programme d’implant cochléaire

La Havane, 25 février (Prensa Latina) Cuba célèbre aujourd’hui la Journée internationale de l’implant cochléaire avec les progrès de son programme national qui a bénéficié en 25 ans à plus de 500 personnes sourdes. 

Selon les experts, il s’agit d’un appareil électronique qui convertit les signaux sonores en signaux électriques, qui sont envoyés au cerveau et interprétés comme des sons.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime qu’un à trois enfants sur mille naissent avec des pertes auditives graves bilatérales et qu’un pour cent aurait besoin d’implants cochléaires.

À Cuba, environ 70 à 80 enfants par an sont candidats à un dispositif implantable de haute technologie pour la réadaptation linguistique et l’inclusion sociale.

Le premier implant monocanal extracochléaire a été réalisé dans le pays en 1987, puis 10 ans plus tard des implants intracochléaires multicanaux ont été réalisés à l’hôpital Hermanos Ameijeiras de la capitale.

Depuis 25 ans, Cuba met en œuvre avec succès son Programme national d’implants cochléaires, en accordant la priorité aux enfants souffrant de handicaps multiples, dont les sourds et aveugles.

Il a une approche multidisciplinaire, interinstitutionnelle et intersectorielle, et compte sur le Service spécialisé d’implant cochléaire et de chirurgie complexe de l’oreille, situé à l’Hôpital pédiatrique Borras-Marfan de La Havane, qui s’articule avec toutes les provinces du pays.

À ce jour, 556 implants cochléaires (dont 10 bilatéraux) ont été implantés à Cuba à 543 patients, a expliqué à Prensa Latina le docteur Sandra Bermejo, spécialiste en ORL et chef du service d’implant cochléaire de l’hôpital pédiatrique Borras-Marfan.

Dans le contexte de la pandémie de Covid-19, le processus ne s’est pas arrêté : 13 ont été réalisés en 2021 et 24 en 2022.

Actuellement, a-t-il signalé, 131 enfants candidats potentiels sont en cours d’évaluation. Bermejo a souligné que le programme « a tout le soutien du gouvernement et du ministère de la Santé publique, est accessible à tout le pays et totalement gratuit, y compris les mises à jour technologiques ».

Celui-ci jouit d’une réputation internationale pour la préparation des spécialistes, la disponibilité des technologies les plus avancées, le maintien de la réadaptation et de l’autonomisation tout au long de la vie, et l’intégration du patient avec la participation de la famille et de l’école.

Le 25 février 1957, les docteurs André Djourno et Charles Eyries réalisent le premier implant cochléaire à Paris.

Depuis 2009 chaque année à cette date commence la Semaine mondiale de l’audition, promue par l’OMS, célébration qui culmine le 3 mars, Journée mondiale de l’audition.

peo/mem/lpn

EN CONTINU
notes connexes