samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Des politiciens israéliens condamnent l’attaque de colons contre un village palestinien

Tel Aviv, 27 février (Prensa Latina) Des politiciens israéliens ont condamné la violence et la destruction causées par des colons juifs lors d’un assaut contre le village palestinien de Huwara, en Cisjordanie occupée.

« Les terroristes qui parcourent Huwara, incendiant et détruisant tout sur leur passage, s’abreuvent de leur légitimité dans les hautes sphères de ce gouvernement », a dénoncé sur Twitter la présidente du Parti travailliste, Merav Michaeli.

Aida Touma-Sliman, une législatrice, a également condamné l’incursion.

Les colons ont agi dans l’esprit du gouvernement fasciste. J’ai parlé à plusieurs ambassadeurs et leur ai demandé d’intervenir, a-t-elle souligné sur le même réseau social.

Le Croissant-Rouge palestinien a fait état de plus d’une centaine de blessés dans les attaques de la nuit dernière par les Juifs, qui ont brûlé de nombreuses maisons et voitures.

Les extrémistes ont pris d’assaut le village peu après le meurtre de deux Juifs par un Palestinien.

« Huwara doit être effacé, cet endroit est un nid de terreur et le châtiment doit être infligé à tous », a déclaré sur Facebook Davidi Ben-Zion, l’un des leaders des colons.

Voilà à quoi ressemble un progrom, a réagi l’ancien député Mossi Raz sur Twitter, en postant une photo de nombreux véhicules du village consumés par le feu.

« Ce progrom à Huwara ne conduira qu’à un nouveau bain de sang », a averti le législateur Ayman Odeh, leader du parti de gauche Hadash.

Ofer Cassid, également député Hadash, a accusé le gouvernement d’extrême droite, dirigé par Benjamin Netanyahu, de permettre aux milices de commettre des crimes contre le peuple palestinien.

Nous paierons tous le prix du sang pour cet exécutif terroriste si nous ne nous réveillons pas et ne revenons pas à la raison, a-t-il averti.

Jcc/jf/rob

EN CONTINU
notes connexes