mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’AIEA souligne la coopération de l’Iran dans les enquêtes sur l’uranium enrichi

Téhéran, 5 mars (Prensa Latina) Le directeur de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Rafael Mariano Grossi, a reconnu hier que l’Iran facilite les recherches sur un enrichissement présumé de l’uranium à un degré proche de celui nécessaire pour une arme atomique. 

Téhéran, 5 mars (Prensa Latina) Le directeur de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Rafael Mariano Grossi, a reconnu hier que l’Iran facilite les recherches sur un enrichissement présumé de l’uranium à un degré proche de celui nécessaire pour une arme atomique. 

Il y a un climat de travail, d’honnêteté et de coopération, a déclaré Grossi en conférence de presse après avoir rencontré ici les autorités locales liées au programme nucléaire de la nation perse.

En début de semaine, l’AIEA a signalé que des particules d’uranium enrichies à hauteur de 83,7 %, soit près des 90 % de la pureté nécessaire pour fabriquer une arme atomique, avaient été trouvées à la centrale nucléaire souterraine de Fordo.

Lors de cette conférence de presse, le chef du programme nucléaire iranien, Mohammad Eslami, a reconnu les conclusions du rapport de l’AIEA, mais a précisé que ceci n’est qu’un effet secondaire momentané des efforts pour atteindre un produit de 60 pour cent de pureté finale.

Cela ne constitue pas un enrichissement de 84 %. L’ambiguïté des conclusions (de l’AIEA) a été levée.

peo/mem/asg

EN CONTINU
notes connexes