mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Paul Estrade : le soutien à Nancy Morejón sauve l’honneur de la culture française

Paris, 11 juin (Prensa Latina) L’historien et universitaire Paul Estrade a affirmé hier que les manifestations de soutien à la poète cubaine Nancy Morejón, censurée par le Marché de la Poésie de Paris, sauvent l’honneur de la culture française.

Immédiatement, en solidarité avec leur collègue et amie, que certains prétendaient discréditer d’un trait de plume, des poètes, des écrivains, des critiques et des universitaires d’opinions diverses ont réagi en sauvant l’honneur de la culture française, pluraliste et universelle, a souligné le lauréat du Prix international José Marti 2023 de l’Unesco.
Estrade a été l’un des 300 signataires d’une lettre ouverte écrite par le coordinateur pour la France et l’Europe du Mouvement Poétique Mondial, Francis Combes, qui dénonçait et condamnait la décision du Marché de la Poésie, événement qui se déroule dans cette capitale jusqu’à ce soir, de retirer à l’intellectuelle cubaine le statut de présidente d’honneur.
Les organisateurs ont cédé face à des pressions et provocations extérieures prenant pour cible la défense et l’engagement de Morejón envers la Révolution cubaine.
Femme, noire et communiste, pleinement assumée, Nancy est aussi une essayiste talentueuse, et surtout une grande voix de la poésie, épique, simple et intime à la fois, a manifesté Estrade.
Il a souligné les multiples distinctions reçues par Morejón, notamment le Prix National de Littérature à Cuba, le titre de Docteur Honoris Causa de l’Université de Cergy-Pontoise et la décoration d’Officier de l’Ordre national du Mérite de la République de France, entre autres.
Selon Estrade, il est abject que les promoteurs d’une pensée unique se retranchent derrière des mots tels que « liberté » et « démocratie » pour porter leurs coups bas.
Ce sont les mêmes qui prennent grand soin de ne pas dénoncer le blocus des États-Unis, criminel et inhumain, qui frappe le pays de Nancy depuis plus de 60 ans, a-t-il fustigé.
peo/mem/wmr

EN CONTINU
notes connexes