mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les États-Unis demandent à rejoindre l’Unesco

Washington, 13 juin (Prensa Latina) Les États-Unis ont demandé à l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) de la réintégrer, près de six ans après s'en être retirés, ont rapporté aujourd'hui plusieurs médias nord-américains.

Un porte-parole du Département d’État a confirmé que le pays a notifié en privé l’agence de l’ONU de son intérêt à réintégrer l’organisation par une lettre de Richard Verma, sous-secrétaire d’État à la gestion et aux ressources, indique Axios.
Dans la lettre adressée à la directrice générale de l’Unesco, Audrey Azoulay, Washington propose un plan de réintégration, comprenant un calendrier de remboursement de la dette et de réadmission au conseil d’administration, selon ce média.
« Toute démarche de ce type nécessitera le consentement des membres actuels, et nous comprenons que la direction de l’Unesco communiquera notre proposition dans les jours à venir », a ajouté le Département d’État dans un communiqué.
Les législateurs ont adopté l’an dernier un projet de loi qui a attribué plus de 500 millions de dollars nécessaires pour rembourser la dette des États-Unis envers l’Unesco, dans le but de lui permettre d’en redevenir un membre à part entière, précise The Hill.
Dans le cadre de l’administration de Donald Trump (2017-2021), les États-Unis ont annoncé qu’ils quittaient à nouveau l’agence onusienne en raison de ce qu’ils ont qualifié de préjugé anti-israélien.
Auparavant, le président Ronald Reagan (1981-1989) avait déjà retiré les États-Unis de l’Unesco en 1983, mais George W. Bush (2001-2009) l’avait réintégré en 2002.
Selon des analystes, le retour à l’Unesco est un objectif majeur de la politique étrangère de l’administration de Joe Biden.
peo/ssa/jf/adr

EN CONTINU
notes connexes