jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Israël poursuit ses attaques contre les civils palestiniens

Ramallah, 26 juin (Prensa Latina) Les forces de sécurité israéliennes et les colons poursuivent leurs attaques contre la population civile palestinienne en Cisjordanie occupée, malgré la vague de reproches internationales de ces derniers jours.

Sur le coup de minuit, les soldats ont pris d’assaut le village de Rummana, à l’ouest de Jénine, l’une des villes les plus touchées par les opérations militaires depuis le début de l’année dernière.
Des dizaines de personnes ont été asphyxiées par les gaz lacrymogènes et les grenades assourdissantes lancés par les soldats.
Les soldats sont également entrés dans les villages voisins de Jalboun et Faqqu’a, a indiqué l’agence de presse officielle Wafa.
Des dizaines de colons israéliens ont endommagé de nombreuses voitures palestiniennes à l’entrée de la ville de Yasouf.
Des actes de vandalisme commis par ces groupes radicaux ont été signalés dans d’autres régions de la Cisjordanie.
Dimanche, le gouvernement palestinien avait accusé le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu d’être responsable de la multiplication des attaques de ces personnes dans les territoires occupés et de l’incitation de plusieurs membres de son cabinet à commettre des crimes.
Ceci met en évidence « la politique adoptée par le tête d’extrême droite de Netanyahou et les campagnes d’incitation au meurtre de Palestiniens, notamment par des extrémistes racistes », selon le ministère des affaires étrangères.
La coalition au pouvoir en Israël sape systématiquement tous les efforts régionaux et internationaux visant à relancer le dialogue pour résoudre le conflit.
Dans un communiqué distinct publié samedi, le ministère des affaires étrangères a qualifié d’odieuses et de génocidaires les déclarations du ministre de la sécurité nationale, Ben Gvir, qui a appelé à une opération militaire de grande envergure en Cisjordanie pour « tuer des milliers de terroristes ».
Le ministère des affaires étrangères a déclaré que « ces commentaires se font écho du mépris abject d’Israël à l’égard des vies palestiniennes et la culture omniprésente de l’impunité en ce qui concerne les droits des Palestiniens ».
Inculpé plus de 50 fois et condamné huit fois pour émeutes, vandalisme et incitation au racisme, Ben Gvir est connu depuis des années pour avoir dans son salon une photo de Baruch Goldstein, qui a assassiné 29 Palestiniens dans le Caveau des Patriarches en 1994.
jcc/livp/rob

EN CONTINU
notes connexes