mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Des plasticiens rendent hommage à Salvador Allende

Santiago du Chili, 27 juin (Prensa Latina) Les œuvres de 156 artistes plasticiens et graphiques sont aujourd'hui compilées dans un livre publié au Chili pour rendre hommage au président de l'Unité populaire, Salvador Allende, à l'occasion du 50e anniversaire du coup d’État à son encontre.

Chicho (surnom d’Allende) est le nom de cet ouvrage, qui se compose de 220 pages et auquel ont participé des artistes de tout le pays, d’Arica à Punta Arenas, d’Amérique latine et d’autres régions du monde.
« Lorsque le coup d’État a eu lieu, le 11 septembre 1973, j’ai pleuré et je me suis dit, un jour j’aurai l’occasion d’honorer Allende comme il le mérite, et ce jour est arrivé », a déclaré à Prensa Latina l’éditeur du texte, Jorge Soto Veraguas.
Il a rappelé que cet ouvrage est le résultat d’un travail collectif qui a dès le premier instant suscité un large entrain.
Des proches du défunt président, des membres de la fondation qui porte son nom, d’anciens responsables de son gouvernement, des députés, des dirigeants politiques et sociaux, des peintres et des écrivains ont assisté hier soir à la présentation du livre au Centre Gabriela Mistral de cette capitale.
L’éditeur s’est félicité de la participation massive lors de cette présentation, qui a coïncidé avec le 115e anniversaire de la naissance de l’ex-président.
Marcia Tambutti, la petite-fille d’Allende et la présidente du conseil d’administration de la fondation du même nom, a rappelé que 50 ans après sa mort, son héritage est plus vivant que jamais.
Dans des déclarations à Prensa Latina, Tambutti a déclaré que le meilleur hommage que l’on peut rendre à Allende est de motiver les gens à continuer d’avancer vers une société de bien-être et de justice sociale pour tous.
Le livre contient notamment des œuvres des artistes José Venturelli et Alejandro Mono González, du Prix national des arts plastiques José Balmes, du professeur Guillermo Núñez et du peintre et graveur Nemesio Antúnez, entre autres.
peo/livp/oda/car

EN CONTINU
notes connexes