lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le rôle des États-Unis dans la croissance du secteur privé est nié par Cuba

La Havane, 30 juin (Prensa Latina) La directrice générale adjointe pour les États-Unis du ministère cubain des Affaires étrangères, Johana Tablada, a nié hier la responsabilité présumée des États-Unis dans la croissance du secteur privé de l'île.

Tablada a précisé sur le réseau social Facebook que ce secteur émerge et se développe sous la protection des politiques de la Révolution cubaine, discutées et approuvées par les citoyens, « qui ont adopté des orientations économiques et un modèle de développement socialiste avec la participation de nouveaux acteurs ».
En outre, a-t-elle ajouté, la Constitution de la République a été modifiée pour donner de l’espace au secteur privé sans renoncer à la primauté de la sphère publique et de l’État.
En effet, elle a souligné que les États-Unis représentent un obstacle majeur pour les entrepreneurs cubains non étatiques et les entrepreneurs étatiques, et que ces deux groupes subissent les répercussions des mesures prises par Washington contre l’île, la poursuite du blocus économique, commercial et financier et l’inscription de Cuba sur la liste unilatérale des pays qui soutiennent prétendument le terrorisme.
« Le fait qu’ils viennent aujourd’hui organiser des séminaires et prétendent être les parrains de changements qu’ils ont sabotés montre une fois de plus la nature trompeuse, l’ingérence et malhonnête du gouvernement étasunien », a déclaré Tablada.
ssa/mgt/mks

EN CONTINU
notes connexes