mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Venezuela rejette l’ingérence du haut représentant de l’UE

Caracas, 3 juillet (Prensa Latina) Le gouvernement vénézuélien a rejeté catégoriquement aujourd’hui la déclaration attribuée au haut représentant pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité de l’Union européenne (UE), Josep Borrell, qu’il a considéré comme un nouvel acte d’ingérence.

Le ministère des Affaires étrangères a dénoncé dans un communiqué que l’UE a échoué ces dernières années dans sa tentative d’ « imposer un faux président dans notre pays » (en référence à Juan Guaido), et qu’elle continue aujourd’hui sur la voie de l’échec, engagée dans une rhétorique irrationnelle et colonialiste envers le gouvernement constitutionnel.
Le document indique qu’il y a plus de 200 ans « les Vénézuéliennes et les Vénézuéliens ont chassé l’impérialisme de leur terre et ont commencé à emprunter la voie de la souveraineté ».
Il souligne que la République bolivarienne du Venezuela n’accepte pas la tutelle d’une puissance ou d’un groupe de pays alignés avec des réminiscences impériales.
La note rappelle aux représentants de l’Union européenne que la légalité et la légitimité du processus électoral vénézuélien ne dépend pas, et ne dépendra pas, d’un acteur étranger, mais des décisions souverainement prises par le peuple vénézuélien.
À cet égard, il exige de l’UE qu’elle s’abstienne de faire des déclarations injurieuses, afin de préserver une relation réciproque respectueuse, et de s’immiscer dans des affaires relevant de la compétence exclusive des pouvoirs publics vénézuéliens.
peo/oda/jcd

EN CONTINU
notes connexes