vendredi 19 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’ONU dénonce les effets de l’attaque israélienne contre un camp palestinien

Ramallah, 12 juillet (Prensa Latina) Une partie du camp de réfugiés de Djénine, en Cisjordanie, n’a toujours pas accès à l’eau une semaine après la destruction du réseau d’approvisionnement local par les militaires israéliens, a dénoncé aujourd’hui une institution de l’ONU.

Le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a souligné dans un communiqué que 23.600 personnes, dont 7.150 mineurs, vivent dans cette localité.
Au moins 40 familles, soit 173 personnes, sont toujours déplacées, a-t-il déclaré.
Il a souligné qu’au cours des deux jours de l’assaut militaire, 12 Palestiniens, dont quatre mineurs, avaient été tués et 143 autres blessés.
Il a déploré que les forces israéliennes aient détruit quelque 3,9 kilomètres de routes dans le camp de réfugiés et aux alentours, ce qui entrave l’accès des véhicules, y compris pour les services essentiels.
L’organisation a indiqué que l’opération avait causé des dommages importants aux réseaux d’eau et d’assainissement en raison de la destruction d’au moins huit kilomètres de canalisations.
peo/ode/rob

EN CONTINU
notes connexes