samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’Ukraine reconnaît qu’aucun navire ne pourra arriver à ses ports

Kiev, 21 juillet (Prensa Latina) Pas un seul cargo n’arrivera aux ports ukrainiens de la mer Noire après la suspension de l'accord sur les céréales, a admis hier le conseiller de la Présidence ukrainienne, Mikhail Podoliak.

Selon ces déclarations dans une interview pour la chaîne de télévision Rada, aucune compagnie d’assurance n’osera envoyer ses navires dans les ports ukrainiens, après que la Russie se soit retirée de l’accord céréalier le 17 juillet.
Les propos de Podoliak réfutent en partie ceux du président Volodimir Zelenski, lorsqu’il a affirmé que les sociétés propriétaires des navires auraient informé Kiev de leur volonté de continuer à livrer des céréales depuis les ports ukrainiens.
La Russie, qui a prolongé à plusieurs reprises le pacte visant à établir un corridor en mer Noire pour les navires transportant des céréales ukrainiennes, a rappelé que la partie du mémorandum qui concerne la Russie (la suppression des obstacles aux exportations agricoles) n’a jamais été respectée.
Moscou a également souligné que bien que les accords visaient à envoyer de la nourriture aux pays les plus pauvres, la plupart des céréales d’Ukraine étaient destinées aux pays développés de l’Occident.
Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré que la Russie était disposée à revenir au pacte, mais seulement lorsque la partie relative à Moscou serait remplie.
Par la suite, le ministère russe de la Défense a annoncé qu’en raison de la résiliation de l’accord sur les céréales, à partir de minuit heure locale le 20 juillet, tous les navires se dirigeant vers les ports ukrainiens dans les eaux de la mer Noire seront considérés comme des transporteurs potentiels de fret militaire.
En outre, le département militaire russe a signalé que plusieurs zones maritimes dans les parties nord-ouest et sud-est des eaux internationales de la mer Noire ont été temporairement déclarées dangereuses pour la navigation.
peo/livp/npg/gfa

 

EN CONTINU
notes connexes