mercredi 17 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba remercie les artistes et les intellectuels argentins pour leur soutien

Buenos Aires, 24 juillet (Prensa Latina) Cuba remercie aujourd’hui des artistes, écrivains et intellectuels argentins qui ont contribué pendant des années à dénoncer et à briser le blocus cruel des États-Unis, a déclaré l’ambassadeur de l’île dans ce pays, Pedro Pablo Prada.

À travers son compte sur le réseau social Twitter, le diplomate a reconnu le soutien apporté par les professionnels argentins à l’enseignement et à la production artistique, au spectacle vivant, au cinéma, à la musique et à la littérature sur l’île.
Rien n’est jamais fortuit. Le blocus des États-Unis à Cuba cause de graves dommages : manque de financement pour la production et les industries culturelles, il force à la fermeture d’installations, réduit l’accès aux ressources éditoriales et à l’éducation artistique et empêche l’accès des artistes aux circuits internationaux, a-t-il affirmé.
Pour sa part, le politologue de ce pays sud-américain Atilio Borón a qualifié de très regrettables les récentes déclarations du chanteur et compositeur Fito Páez sur le blocus imposé à Cuba depuis plus de six décennies.
¡Assez, s’il vous plaît Fito! Comment aurais-tu réagi si seulement pendant 64 jours tu ne pouvais pas remplacer une pièce de ton clavier électronique? Tu serais fou, tu ferais un scandale dans le monde entier. Les Cubains endurent cela depuis 64 ans, a déclaré Borón dans une vidéo publiée sur leurs réseaux sociaux.
Tu ne peux pas être aussi irresponsable parce que tu es une figure d’une gravitation extraordinaire et méritée, un grand artiste. Réfléchis un peu avant de parler de politique et ne te laisses pas manipuler par les maisons de disques ou la mafia de Miami, a-t-il ajouté.
Se référant aux commentaires de Páez sur la mort du révolutionnaire Camilo Cienfuegos (1932-1959), Borón l’a invité à rechercher des informations sur les avions perdus et jamais retrouvés.
Tu vas trouver une liste de près de 200, y compris les 68 cadets de l’école d’aviation argentine qui ont disparu sur un Douglas C-54 en 1965. C’était sur la terre ferme, dans la cordillère de Talamanca, et ils ne les ont jamais trouvés. S’il te plaîs, sois un peu sérieux. Honnêtement, ce serait bien que tu rectifies tes propos. Ce que tu dis est stupide, a-t-il manifesté.
Dans le même temps, la chanteuse Paula Ferré a assuré qu’elle continuerait à soutenir Cuba et à manifester son rejet du blocus économique, commercial et financier de Washington.
peo/mémo/gaz

EN CONTINU
notes connexes