lundi 15 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Ce n’est qu’en l’absence de blocus que la relation entre les États-Unis et Cuba pourraient être normale, affirme un révérend nord-américain

Washington, 24 août (Prensa Latina) Pour le révérend Kelvin Sauls, une relation équitable et normale ne pourrait se concrétiser aujourd’hui entre les États-Unis et Cuba qu’en mettant fin au blocus injuste et illégal imposé au peuple caribéen depuis plus de six décennies.

Il a confirmé son point de vue à son retour d’un voyage éducatif et humanitaire sur l’île, où il s’est rendu avec un groupe de jeunes du sud de Los Angeles, en Californie, dans le cadre du programme Destins du projet Sanctuary of Hope (SOH).
Il a travaillé sur ce projet durant six mois avant qu’ils visitent finalement la plus grande des Antilles fin juillet pendant une semaine, où ils ont appris sur l’éducation, la santé, les soins communautaires, l’art et la culture, et l’impact du blocus nord-américain.
En partenariat avec l’organisation à but non lucratif Not Just Tourists, ils ont apporté 12 valises de 15 kilos chacune avec des dons à distribuer dans des établissements de santé locaux, a déclaré le révérend de l’Église méthodiste unie Holman à Los Angeles.
La délégation a organisé diverses activités éducatives, culturelles et récréatives avec diverses communautés de l’Occident cubain et a appris de près ce que l’un et l’autre peuple pourraient s’apporter mutuellement en l’absence d’un tel blocus unilatéral, qui est condamné à la quasi-unanimité par la communauté internationale.
Janet Denise Kelly, fondatrice et directrice exécutive de Sanctuary of Hope, a quant à elle déclaré : « Le programme Destins de SOH vise à faire comprendre aux jeunes leur rôle de citoyens du monde ».
peo/rgh/dfm

EN CONTINU
notes connexes