lundi 22 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Israël envisage d’expulser des immigrés érythréens après des affrontements

Tel Aviv, 3 septembre (Prensa Latina) Le gouvernement israélien pourrait déporter des migrants érythréens qui ont participé à une bataille rangée lors d’une manifestation dans cette ville, qui a fait plus de 150 blessés, dont 30 policiers, a annoncé aujourd’hui une source officielle.

« Le Premier ministre (Benjamin Netanyahu) a décidé de convoquer une équipe spéciale pour examiner la possibilité de prendre des mesures contre les « infiltrés illégaux » qui ont participé aux émeutes, y compris l’expulsion », a précisé son bureau dans un communiqué.
Les violents affrontements ont eu lieu hier dans le sud de Tel-Aviv entre immigrés érythréens qui soutenaient et s’opposaient au gouvernement de ce pays africain.
La droite israélienne refuse d’accorder l’asile aux immigrants africains, qu’elle qualifie d’ « infiltrés illégaux ».
Ceux qui se mutinent dans les rues, détruisent des magasins et agressent des policiers doivent être sévèrement punis et déportés immédiatement, a déclaré le ministre de la Culture Miki Zohar.
« Demain matin (nous devrions organiser) des rangées de bus pour les déporter! », a quant à lui manifesté le législateur Nissim Vaturi, membre du parti de droite Likoud.
Les émeutes de samedi n’ont été qu’une promotion de ce qui nous attend si nous ne ramenons pas les infiltrés dans leur pays d’origine, a pour sa part déclaré le ministre des Finances, Bezalel Smotrich, connu pour ses positions radicales et racistes contre les minorités.
peo/mem/rob

EN CONTINU
notes connexes