samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La junte militaire du Niger réitère ses accusations contre la France

Niamey, 3 septembre (Prensa Latina) La junte militaire du Niger a réitéré hier ses accusations contre la France et a déclaré que Paris soutient le président renversé du pays, tandis que les manifestations se poursuivent près d’une base française à l’extérieur de cette capitale.

Les récents commentaires du président français Emmanuel Macron, en soutien à Mohamed Bazoum, constituent une ingérence flagrante dans les affaires intérieures du Niger, a déclaré dans un communiqué le porte-parole de l’autorité militaire, Amadou Abdramane.
Macron a appelé lundi dernier tous les États de la région à adopter une politique responsable et à faire pression pour un retour à la constitutionnalité au Niger.
Le président nigérien, Mohamed Bazoum, élu en 2021, avait ravivé les espoirs de stabilité dans la nation africaine, mais il a été victime d’un coup d’État le 26 juillet dernier lorsqu’il a été arrêté par des membres de sa garde.
La nouvelle administration du Niger est également impliquée dans un affrontement avec la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, qui a menacé d’intervenir militairement si la pression diplomatique pour ramener Bazoum au pouvoir échouait.
peo/rgh/Nvo

EN CONTINU
notes connexes