mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Plus de 2 000 migrants débarquent sur l’île italienne de Lampedusa

Rome, 12 septembre (Prensa Latina) Un nouveau « tsunami » migratoire frappe aujourd’hui les plages de l’île méridionale italienne de Lampedusa, confrontée à une situation chaotique par les plus de deux mille migrants qui sont arrivés dans la matinée de ce mardi.

Depuis minuit, 58 bateaux sont arrivés à la jetée de Favaloro, ainsi que sur les côtes d’Isola dei Conigli, Cala Croce et Guitgia, et de longues rangées de bateaux attendent d’accoster, tandis que d’autres sont aperçus à l’horizon, selon un rapport publié sur le site d’information numérique Il Fatto Quotidiano.
Le maire de Lampedusa, Filippo Mannino, s’est déclaré alarmé qu’aujourd’hui « nous atteindrons probablement les 100 débarquements, ce ne sont plus des chiffres que cette île peut supporter ».
« Je lance un appel à la Première ministre (Giorgia) Meloni et à tout le gouvernement italien pour qu’ils prennent des mesures urgentes », a déclaré Mannino face à l’afflux incessant de migrants.
Les nouveaux arrivants s’ajoutent à plus de deux mille qui ont touché terre lundi dans cette minuscule île, et bien que beaucoup aient pu être transférés vers d’autres points de l’île voisine de Sicile, entre autres destinations, le centre d’accueil d’Imbriacola, d’une capacité d’à peine 400 personnes, reste totalement dépassé et ne peut que fonctionné de manière plus que précaire.
Les nouveaux immigrants en situation irrégulière viennent pour la plupart du Nigeria, de la Sierra Leone, du Soudan, du Tchad, de la Tunisie, de la Guinée et du Cameroun, tandis que le point de départ de cette dangereuse traversée de la Méditerranée centrale était, dans presque tous les cas, la localité tunisienne de Sfax, sauf deux bateaux qui ont quitté les plages de Monastir et Sidi Mansour.
Entre le 1er janvier et le 11 septembre 2023,116 mille 28 migrants sont arrivés en Italie par la mer, soit beaucoup plus que les 63 mille 498 sur la même période de l’année dernière, selon des données officielles publiées par le Ministère de l’Intérieur, ce qui illustre l’aggravation de ce problème au cours des derniers mois.
peo/mem/Ort

EN CONTINU
notes connexes