samedi 18 mai 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La présidente du Honduras plaide pour un État socialiste et démocratique

Tegucigalpa, 16 septembre (Prensa Latina) La présidente du Honduras, Xiomara Castro, a plaidé pour un État juste, socialiste et démocratique qui respecte les libertés et la lutte pour l’indépendance.

Lors de la célébration la veille du 202e anniversaire de l’indépendance de l’Amérique centrale, la présidente du Honduras a réaffirmé sa vocation pacifique et démocratique à ce que « les coups d’État et les narco-dictatures » ne puissent ressurgir dans son pays.
Dans son discours, Xiomara Castro a déclaré que les gouvernements néolibéraux ont démantelé l’État et remis l’économie à des intérêts particuliers qui empêchent l’adoption par le Congrès national de la loi sur la justice fiscale.
La première femme présidente du Honduras a parlé des « élites du crime organisé » et a ajouté que ces groupes corrompus avaient appauvri et endetté le peuple en amassant de grandes fortunes.
Elle a mentionné l’absence de consensus au sein du pouvoir législatif mais a affirmé ne pas perdre l’espoir de parvenir à des accords entre les groupes de l’hémicycle pour élire les membres du ministère public et assurer la lutte permanente contre la corruption et l’impunité.
« Nous devons rester unis, organisés et mobilisés dans la construction de dialogues et de consensus », a-t-elle déclaré.
Des centaines d’étudiants honduriens d’écoles publiques et privées, ainsi que des organisations populaires, ont participé hier à la célébration des fêtes nationales et ont défilé dans le stade national José de la Paz Herrera en costumes et en musique.
peo/ro/ybv

EN CONTINU
notes connexes