samedi 25 mai 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

La Corée du Sud va accroître ses mesures de radiation dans l’océan

Séoul, 18 septembre (Prensa Latina) La Corée du Sud renforcera les tests d’urgence de radiation pour apaiser l’inquiétude du public concernant le rejet dans l’océan d’eau polluée de la centrale nucléaire japonaise de Fukushima.

Le ministre sud-coréen des Océans et de la Pêche, Cho Seung-hwan, a annoncé lors d’une conférence de presse que, dans ce but, d’autres points de mesure côtiers seront instalés.
Nous choisissons les endroits où les eaux libérées (par le Japon) devraient arriver en premier, étant donné le courant marin. Nous ajouterons d’autres points à la liste existante, en particulier en mer de l’Est, pour assurer encore plus de sécurité, a-t-il déclaré.
Cho a expliqué qu’en plus des 75 points existant dans les eaux territoriales, des tests de radiation sont effectués dans 33 zones plus éloignées, et que le ministère prévoit de porter le nombre de lieu de mesure à près de 250 pour l’année prochaine.
En juillet dernier, la Corée du Sud a commencé à tester les radiations sur des échantillons prélevés sur 75 sites côtiers à l’est, à l’ouest et au sud du pays, ainsi que dans les eaux de l’île méridionale de Jeju.
Ce contrôle a commencé environ un mois avant que Tokyo ne commence à rejeter de l’eau radioactive traitée dans l’océan.
En 2011, la centrale nucléaire japonaise de Fukushima a été gravement endommagée par un violent tremblement de terre et un tsunami.
peo/mem/Nvo

EN CONTINU
notes connexes