jeudi 28 septembre 2023 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française

La Russie demande à l’Arménie et à l’Azerbaïdjan de revenir à la voie diplomatique

Moscou, 19 septembre (Prensa Latina) Le ministère russe des Affaires étrangères a appelé l'Arménie et l'Azerbaïdjan à mettre fin à l'effusion de sang et à revenir à la voie diplomatique pour résoudre leurs désaccords, a rapporté aujourd'hui la porte-parole de ce ministère, Maria Zakharova.

La diplomate a exprimé l’inquiétude de son gouvernement face à l’escalade de la situation autour du Haut-Karabakh, où les deux parties se reprochent mutuellement d’avoir attaqué l’autre, a souligné l’agence de presse Spoutnik.
«Nous sommes profondément préoccupés par l’escalade soudaine de la situation dans l’enclave à majorité arménienne, mais située en territoire azerbaïdjanais. Des informations arrivent sur le début, comme le déclare Bakou, des activités antiterroristes de l’armée azerbaïdjanaise et sur les réponses des formations armées locales », a-t-elle déclaré.
Le porte-parole a également indiqué que les soldats de maintien de la paix russes continuent d’accomplir leurs tâches dans la région malgré l’escalade des tensions au Haut-Karabakh.
Zakharova a souligné que le commandement du contingent russe de maintien de la paix est en contact permanent avec les représentants des Arméniens de l’enclave et les autorités azerbaïdjanaises pour faciliter le cessez-le-feu et la mise en œuvre d’accords.
Elle a souligné que toutes les étapes pour une solution pacifique au problème du Haut-Karabakh sont incluses dans les déclarations des dirigeants de la Russie, de l’Azerbaïdjan et de l’Arménie approuvées entre 2020 et 2022.
Plus tôt, le ministère azerbaïdjanais de la Défense a annoncé le début d’une « opération antiterroriste » au Haut-Karabakh pour « le retrait des troupes arméniennes » de ce territoire.
Le Haut-Karabakh est au cœur d’un conflit entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie depuis la décision de ce pays de se séparer de l’ancienne République socialiste soviétique d’Azerbaïdjan en 1988.
En 2022, Erevan et Bakou ont entamé des discussions sur la signature d’un futur accord de paix, sous la médiation de la Russie, des États-Unis et de l’Union européenne.
peo/livp/mem/gfa

EN CONTINU
notes connexes