vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Guyana méconnaît les droits du Venezuela, affirme la vice-présidente

Caracas, 19 septembre (Prensa Latina) La vice-présidente exécutive Delcy Rodriguez a affirmé aujourd’hui que son pays rejette la voracité illimitée du Guyana qui méconnaît les droits souverains du Venezuela et favorise des intérêts transnationaux qui encouragent les conflits.

C’est ce qu’a déclaré par le biais de son compte X (anciennement Twitter) Rodriguez, également ministre de l’Économie et des Finances, à propos du communiqué publié mardi par le ministère des Affaires étrangères.
Ce document a vigoureusement réfuté la procédure illégale d’appel d’offres pour les blocs pétroliers menée par le gouvernement guyanien (Blocks far tender far 2022- Guyana Licensing Round) et a dénoncé le fait que le gouvernement guyanien « prétend disposer de zones maritimes à délimiter » entre les deux pays.
La note indique que le gouvernement du Guyana « ne possède pas de droits souverains sur ces zones maritimes » et que par conséquent toute action dans leurs limites est contraire au droit international, tant qu’elle n’est pas menée dans le cadre d’un accord avec Caracas.
Le Venezuela a réaffirmé qu’il était « inacceptable et contraire à ses droits souverains que le Guyana accorde ou envisage d’accorder des concessions illégales et arbitraires » dans les domaines en question.
peo/ro/jcd

EN CONTINU
notes connexes