dimanche 21 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’ONU alerte sur la situation critique des hôpitaux de Gaza

Ramallah, 16 octobre (Prensa Latina) Les réserves de carburant des hôpitaux de la bande de Gaza leur permettront de fournir des services pendant seulement 24 heures supplémentaires en raison du blocus israélien, a prévenu aujourd'hui le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Depuis le début des bombardements, le 7 octobre dernier, 24 établissements de santé ont été endommagés dans l’enclave, dont six hôpitaux, a indiqué l’organisation dans un communiqué.
A ce sujet, elle a souligné que trois des centres médicaux situés dans la zone nord de la bande de Gaza ont dû être évacués.
« Samedi après-midi, près de 600 000 personnes déplacées à l’intérieur de ce territoire étaient hébergées dans le centre et le sud de Gaza, dans des conditions de plus en plus désastreuses. Depuis lors, ce nombre a considérablement augmenté », a prévenu l’entité.
L’OCHA a déclaré qu’Israël avait partiellement repris la veille l’approvisionnement en eau dans le sud du territoire.
Les inquiétudes concernant les déshydratations et les maladies transmises par l’eau sont vives étant donné l’effondrement des services de distribution et d’assainissement, notamment la fermeture dans les dernières heures de la dernière usine de dessalement en activité à Gaza, a-t-il averti.
L’institution a critiqué les bombardements israéliens contre des immeubles résidentiels dans des zones densément peuplées, ainsi que les roquettes lancées par les milices palestiniennes contre le pays voisin.
peo/livp/kmg/rob

EN CONTINU
notes connexes