mardi 16 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Les observateurs internationaux qualifient la tenue des élections en Équateur de pacifique

Quito, 17 octobre (Prensa Latina) La mission d’observation internationale en Équateur a qualifié hier de pacifique le deuxième tour des élections générales de dimanche dernier.

Ce lundi, des représentants d’organismes internationaux ont présenté au Conseil National Électoral (CNE) leur rapport préliminaire avec les évaluations du processus qui a eu lieu dans le pays andin.
Selon le chef de la Mission du Parlement andin (Parlandino), Gustavo Pacheco, le CNE a respecté la démocratie équatorienne et il a souligné que le peuple souverain avait été le protagoniste de ces élections anticipées.
De son côté, la représentante des observateurs du Parlement du Marché commun du Sud (Parlasur), Maria Luisa Storani, a souligné la forte participation citoyenne malgré la vague de violence actuelle sur le territoire national.
Elle a félicité les autorités du CNE, ses fonctionnaires, les nouvelles autorités élues et tout le peuple équatorien.
Plus de 300 observateurs internationaux ont suivi le processus électoral dans cette nation sud-américaine, qui s’est terminée ce dimanche avec l’élection du jeune entrepreneur Daniel Noboa comme nouveau président de l’Équateur, avec 52,21 pour cent des votes valides.
Sa concurrente, la représentante du mouvement de gauche Révolution Citoyenne (RC), Luisa González, a atteint 47,79 %.
Noboa n’aura que 16 mois, de décembre de cette année à mai 2025, pour faire face aux défis d’un pays endetté envers les organismes financiers internationaux, et dans lequel la violence est terrible, avec notamment des émeutes dans les prisons, l’apparition de cadavres démembrés, des meurtres commis par des tueurs à gages, dont un candidat à l’élection présidentielle, et autres crimes.
peo/npg/nta

EN CONTINU
notes connexes