mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le phénomène El Niño change ses conditions en Équateur, selon des experts

Quito, 18 octobre (Prensa Latina) Des experts de l’Institut océanographique de la marine équatorienne (Inocar) ont assuré aujourd’hui que le phénomène El Niño ne sera pas aussi intense que prévu dans le pays andin.

Selon les spécialistes, cette année, l’événement climatique sera modéré, mais des pluies très fortes sont prévues, et ils recommandent aux autorités de prendre des précautions pour éviter les inondations.
Pour arriver à ces conclusions, les techniciens de l’institution scientifique ont installé dans les îles Galapagos une deuxième bouée océanographique pour surveiller les conditions de la mer.
Selon le directeur de l’Inocar, Carlos Zapata, cet instrument servira à avoir une étude complète des conditions de l’eau à mille mètres de profondeur. Autrement dit, les conditions océanographiques et chimiques de l’eau seront mesurées, a commenté à la chaîne Teleamazonas
Les experts comparent cette information à une autre bouée située dans la péninsule de Sainte-Hélène. Les deux appareils sont équipés de capteurs qui enregistrent des données météorologiques telles que la température de l’air, la vitesse et la direction du vent, les précipitations et la pression atmosphérique.
Des experts de l’École Polytechnique du Littoral (Espol) ont récemment confirmé qu’El Niño arriverait en Équateur entre novembre et décembre prochains et que les plus hauts pics de précipitations seraient entre février et mars 2024.
peo/mem/nta

EN CONTINU
notes connexes