jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba appelle à un cessez-le-feu immédiat à Gaza à l’ONU

Nations Unies, 20 octobre (Prensa Latina) Cuba a exhorté aujourd’hui devant l’ONU à un cessez-le-feu immédiat à Gaza, à l’accès de l’aide humanitaire et à éviter le déplacement forcé des Palestiniens de la terre qui leur appartient de droit.

Le premier vice-ministre des Affaires étrangères de la nation caribéenne, Gerardo Peñalver, a appelé à mettre fin aux bombardements aveugles d’Israël contre la population palestinienne et à la destruction de logements, d’hôpitaux et d’infrastructures civiles, ainsi qu’à la privation des services d’eau, d’électricité et de combustible.
«Rien ne peut justifier de telles actions, qui constituent de graves violations du droit international humanitaire», a déclaré Peñalver, qui est également le représentant permanent de Cuba auprès de l’ONU.
Lors du débat convoqué par le Conseil de sécurité sur la contribution des accords régionaux, sous-régionaux et bilatéraux à la prévention et au règlement pacifique des différends, il a dénoncé la complicité des États-Unis dans le conflit au Moyen-Orient.
Celle-ci, a-t-il ajouté, est honteuse et constitue un précédent très dangereux sur la voie de la paix.
La voie de la coexistence pacifique et de la préservation de la paix et de la sécurité internationales est la préservation du multilatéralisme et le plein respect de la Charte des Nations Unies et des principes et normes du droit international, a-t-il souligné.
À cet égard, le représentant cubain a reconnu la nécessité de s’attaquer aux causes et au contexte historiques des conflits.
Il faudra, a-t-il souligné, encourager le dialogue, la solidarité et la coopération internationale, sur la base des priorités identifiées par les États concernés.
Le diplomate a rappelé l’importance et la validité de la proclamation de l’Amérique latine et des Caraïbes comme zone de paix, adoptée à La Havane lors du deuxième Sommet de la Communauté des États d’Amérique latine et des Caraïbes, il y a près de 10 ans.
Ce document réaffirme l’engagement des pays de la région en faveur du règlement pacifique des différends, afin de bannir à tout jamais l’emploi et la menace de la force dans leurs relations internationales.
Les efforts régionaux visant à mettre fin au dernier conflit armé en Amérique latine, qui persiste depuis un demi-siècle en Colombie, s’inscrivent dans ce contexte.
Cuba, a-t-il reconnu, s’enorgueillit de sa contribution en tant que garant et hôte des dialogues de paix pour parvenir à un règlement politique de ce conflit, ce qui témoigne de sa détermination à promouvoir la paix dans la région et dans le monde.
peo/lam/ebr

EN CONTINU
notes connexes