vendredi 12 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Hommage mondial aux humanitaires de l’ONU tués à Gaza

Nations Unies, 13 novembre (Prensa Latina) Le drapeau de l’ONU à son siège à New York flotte aujourd’hui en berne en hommage aux humanitaires morts à Gaza, et toutes les dépendances du monde leur rendront hommage.

Dans les bureaux des Nations Unies dans le monde, une minute de silence sera observée pour les membres de l’Agence pour les réfugiés palestiniens (Unrwa) victimes des bombardements israéliens, selon l’annonce du porte-parole du secrétaire général de l’ONU, Sthéphane Dujarric.
Jusqu’à présent, plus d’une centaine de membres de l’Unrwa ont perdu la vie à la suite des attaques israéliennes contre l’enclave côtière.
Parmi les victimes, on compte des enseignants, des infirmières, des médecins et du personnel de soutien.
Ce chiffre représente le plus grand nombre de travailleurs humanitaires de l’ONU tués dans un conflit en si peu de temps, selon le secrétaire général António Guterres.
En quatre semaines, plus de journalistes ont été tués que dans n’importe quel conflit en au moins trois décennies et plus de travailleurs humanitaires des Nations Unies ont été tués qu’à n’importe quelle période comparable de l’histoire de notre organisation, a déclaré Guterres à la presse.
Il a salué ceux qui continuent de sauver des vies malgré les défis et les risques considérables.
Après plus d’un mois de conflit, l’agression israélienne a coûté la vie à plus de 10 000 Palestiniens, et plus de 26 000 ont été blessés et des milliers sont portés disparus.
La situation humanitaire est d’autant plus complexe que plus de la moitié des hôpitaux de la bande de Gaza sont fermés, tandis que ceux qui restent ouverts sont soumis à d’énormes pressions.
Les agences de l’ONU sur le terrain font état de pénuries d’eau, de nourriture et de carburant qui menacent également la survie de milliers de personnes déplacées, dont des femmes et des enfants.
peo/livp/jf/ebr

EN CONTINU
notes connexes