samedi 18 mai 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba et les États-Unis en pourparlers à La Havane

La Havane, 16 novembre (Prensa Latina) Cuba et les États-Unis ont tenu mardi dernier dans cette capitale des pourparlers migratoires pour analyser le respect des accords bilatéraux en la matière.

Le vice-ministre des Affaires étrangères de l’île, Carlos Fernandez de Cossío, a déclaré lors d’une conférence de presse que son pays avait réaffirmé lors de la réunion sa volonté de respecter, comme il l’a fait jusqu’à présent, les engagements pris pour garantir une migration régulière, sûre et ordonnée.
La délégation de la nation caribéenne, présidée par Fernandez de Cossío, a également réitéré sa préoccupation face aux mesures d’incitation à la migration irrégulière que le Gouvernement des États-Unis maintient.
Le diplomate a précisé que l’île avait mis l’accent sur l’impact négatif du blocus économique imposé par Washington sur les conditions de vie de la population cubaine.
Il a également condamné les contraintes financières imposées par l’inscription arbitraire de Cuba sur la liste unilatérale de Washington des États parrainant le terrorisme.
Cuba a également dénoncé l’application de la loi Helms Burton, ainsi que l’asile politique accordé par le Gouvernement des États-Unis aux personnes ayant dérobé des aéronefs sur l’île, ce qui met en danger la sécurité aérienne des deux pays.
La nation antillaise a également réitéré la nécessité de rétablir au sein de l’ambassade des États-Unis à La Havane le traitement des visas des non-immigrants.
Cuba a également souligné l’importance de l’application intégrale et non sélective des accords bilatéraux relatifs aux migrations, tout en réaffirmant que l’île était prête à poursuivre les pourparlers sur les migrations.
La délégation des États-Unis était présidée par Daniel Erikson, secrétaire adjoint à la Défense des États-Unis pour les Affaires de l’hémisphère occidental.
Depuis que le président Joe Biden est arrivé à la Maison Blanche, c’est la quatrième fois que les deux pays se réunissent pour discuter des questions migratoires.
En avril dernier, les deux pays ont tenu une rencontre sur ce même thème à Washington DC.
peo/npg/mpp

EN CONTINU
notes connexes