samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Premier contingent de troupes d’Afrique orientale à quitter la RDC

Kinshasa, 4 décembre (Prensa Latina) Le retrait aujourd’hui de la République démocratique du Congo (RDC) du premier contingent de la Force régionale de la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE) a été confirmé par le retour de 300 soldats au Kenya.

Selon des sources locales, 100 membres de ce corps armé auraient quitté l’aéroport de Goma, dans la province du Nord-Kivu, mais le porte-parole des forces armées kényanes aurait déclaré à l’agence de presse EFE, Zipporah Kioko, que les militaires ont atterri à Nairobi en trois groupes de 100.
Selon Radio Okapi, avant son retour, le contingent a reçu la visite du chef des forces de défense de son pays, le général Francis Ogolla, qui les a félicités pour le travail accompli dans leur lutte contre les rebelles qui attaquent cette région de la RDC.
Ogolla a également dialogué avec les soldats kényans déployés à Goma et dans les bases de Kibati et Kibumba, dans le territoire de Nyiragongo, a ajouté la source.
Il s’agit du premier groupe de la force régionale de la CAE à rentrer dans son pays après son déploiement en RDC il y a un an dans le but de freiner l’avancée des insurgés du Mouvement du 23 mars (M23) contre lesquels celle-ci s’est révélée inefficace selon le Gouvernement congolais, qui a décidé de ne pas renouveler son mandat.
Ils ne sont pas non plus reconnus par la population, qui les accuse de collaborer avec le M23.
Pour le président de la société civile du Nord-Kivu, John Banyene, il était temps que cette force quitte la RDC, estimant que seul le contingent burundais a joué son rôle, a indiqué Radio Okapi.
La force régionale est composée de Kényans, d’Ougandais et de Burundais, et le calendrier de démobilisation n’est pas encore connu, bien que le gouvernement de la RDC ait confirmé le 25 novembre dernier lors d’une réunion de la CAE qu’il ne prorogerait pas son déploiement sur le territoire national au-delà du 8 décembre.
peo/npg/kmg

EN CONTINU
notes connexes