samedi 13 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le président du Salvador critique sévèrement les États-Unis

San Salvador, 20 décembre (Prensa Latina) Le président du Salvador, Nayib Bukele, a déclaré aujourd’hui que les États-Unis avaient perdu leur capacité à prêcher la démocratie à tout autre pays.

La réaction du président salvadorien, qui n’est actuellement plus en poste pour se représenter lors des prochaines élections, s’est produite après qu’un tribunal nord-américain de l’État du Colorado ait disqualifié l’ancien président Donald Trump qui souhaitait se présenter aux primaires républicaines de cette démarcation.
Bukele a reproché mardi aux États-Unis de se considérer comme une référence en matière de démocratie, après que la Cour suprême du Colorado ait exclu Trump des élections de 2024 considérant qu’il n’est pas un candidat présidentiel éligible en raison de son rôle dans l’assaut du Capitole.
Le candidat actuel du parti Nuevas Ideas aux élections de février 2024, a reproduit une dépêche de la chaîne NBC News sur cette décision judiciaire et a écrit que « les États-Unis ont perdu leur capacité à prêcher la démocratie à tout autre pays ».
Pendant ses années de gouvernement, Bukele a été critiqué par différents porte-parole et personnalités politiques nord-américains, notamment pour ses actions en matière de droits de l’homme, de gouvernance et de démocratie.
peo/mem/lb

EN CONTINU
notes connexes