dimanche 25 février 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française

L’Unicef exige un cessez-le-feu à Gaza pour sauver des vies

Ramallah, 9 février (Prensa Latina) Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a appelé aujourd’hui à un cessez-le-feu à Gaza pour sauver des vies et a exhorté les parties au conflit à respecter leurs obligations en vertu du droit international humanitaire.

Alors qu’Israël menace d’étendre ses opérations terrestres au gouvernorat de Rafah, dans le sud du pays, la directrice générale de l’organisation, Catherine Russell, a critiqué l’éventuelle offensive.
Nous appelons à éviter « une escalade militaire dans le gouvernorat de Rafah, où plus de 600 000 enfants et leurs familles ont été déplacés, dont beaucoup à plusieurs reprises », a-t-elle déclaré dans un communiqué.
Russell a regretté l’intensification des combats dans ce territoire, soulignant que cela provoquerait un nouveau tournant dévastateur dans la guerre qui a déjà causé la mort de plus de 28 000 Palestiniens depuis le 7 octobre.
Elle a souligné qu’à Rafah, des milliers d’autres personnes pourraient mourir à cause de la violence ou du manque de services essentiels.
La population a besoin que les derniers hôpitaux, abris, marchés et systèmes d’approvisionnement en eau de Gaza continuent à fonctionner, car sans eux, la faim et les maladies monteront en flèche, a-t-elle prévenu.
Elle a rappelé que, selon les normes internationales, durant les conflits il est obligatoire de préserver la vie des civils, de répondre à leurs besoins essentiels et de faciliter un accès humanitaire rapide, sûr et sans entrave.
Les opérations militaires dans des zones résidentielles densément peuplées peuvent avoir des effets aveugles, a-t-elle déclaré dans le contexte des attaques israéliennes contre plusieurs villes comme Gaza et Khan Yunis.
peo/nmr/rob

 

EN CONTINU
notes connexes