mercredi 24 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Alerte sur la perte de la langue quichua dans les communautés d’Équateur

Quito, 26 février (Prensa Latina) Des communautés indigènes d’Équateur ont signalé aujourd’hui que la langue quichua n’était plus la priorité des jeunes et ont identifié la discrimination, la modernité et la migration comme les principales causes de cette situation.

Selon le président du gouvernement paroissial de Juan Benigno Vela, dans la ville d’Ambato, Mesias Guanoluisa, dans plusieurs communautés de cette ville située dans la province de Tungurahua, il y a des jeunes qui ne parlent plus ou ne comprennent plus cette langue.
Dans une déclaration au quotidien La Hora, Guanoluisa a affirmé que ce n’est pas un sujet récent, car depuis plusieurs décennies, certains parents n’ont pas enseigné le quichua à leurs enfants de peur de subir la même discrimination qu’eux quand ils étaient enfants ou adolescents.
Pour lui, la langue est un lien avec l’identité, les ancêtres et les savoirs. Il faut encourager l’amour pour notre identité culturelle, nous avons cherché à signer des conventions avec des institutions quichuas qui enseignent la langue pour que les jeunes puissent apprendre, a-t-il déclaré.
Le quichua est la deuxième langue la plus utilisée dans la sierra et l’est de l’Équateur, dans l’extrême sud-ouest de la Colombie et dans la basse forêt tropicale du nord du Pérou.
peo/mem/nta

EN CONTINU
notes connexes