dimanche 21 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Mise en garde contre une escalade des hostilités entre le Liban et Israël

Beyrouth, 28 février (Prensa Latina) Le Bureau de coordination des affaires humanitaires (OCHA) de l’Organisation des Nations Unies (ONU) a alerté aujourd'hui sur la situation des civils face à l'escalade des hostilités le long de la frontière entre le Liban et Israël.

Dans un rapport, l’OCHA s’est montré préoccupé par les attaques aériennes israéliennes sur la vallée de la Bekaa au Liban ce lundi, ainsi que par la mort de deux paramédicaux et la destruction d’ambulances et d’infrastructures médicales vitales dans le village de Blida, dans le sud du pays, au cours du week-end.
L’Organisation mondiale de la santé a d’ailleurs condamné cet incident et exigé que les attaques contre les services et le personnel médical au Liban cessent.
L’OCHA a mis en garde contre la situation humanitaire au Liban avec près de 90 000 personnes déplacées internes en moins de cinq mois et des dizaines de victimes civiles à la suite des agressions israéliennes.
À ce stade, il a souligné que la poursuite des hostilités et les défis qui en découlent entravent la capacité du Bureau à fournir en toute sécurité une assistance indispensable dans les villages frontaliers libanais.
Sur son compte X, l’agence de l’ONU a indiqué que la fermeture d’écoles dans le sud du pays affecte plus de 10 000 enfants et met en danger leur année scolaire au milieu des hostilités en cours.
Elle a également ajouté qu’environ 72 pour cent des agriculteurs ont perdu leurs revenus en raison de la destruction continue des terres agricoles dans les régions du sud du pays.
Selon l’OCHA, au moins 42 civils libanais ont été tués en plus de quatre mois de bombardements israéliens, parmi lesquels des enfants et des professionnels de la communication.
peo/livp/ode/yma

EN CONTINU
notes connexes