dimanche 14 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Clôtures installées devant son siège et désactivation de la page de l’agence Télam en Argentine

Buenos Aires, 5 mars (Prensa Latina) L'agence de presse Télam s'est réveillée hier avec son siège entouré de clôtures et son site officiel désactivé, et ce à peine trois jours après l'annonce de sa fermeture par le président argentin Javier Milei.

En inaugurant vendredi la 142e période des sessions ordinaires du Congrès, le président a accusé ce média de servir la propagande kirchnériste (partisans des anciens présidents Néstor Kirchner et Cristina Fernández) en attaquant les institutions de ce type et les professionnels qui s’expriment à son encontre.
Selon le journal Página 12, les travailleurs de Télam ont reçu un courrier électronique les informant que, par décision du commissaire aux comptes Diego Chaher, ils ont été dispensés d’accomplir leurs tâches pendant une période de sept jours et, par conséquent, ne peuvent pas entrer au sein du siège de l’agence.
Créée le 14 avril 1945, Télam compte plus de 700 salariés et est la seule agence nationale disposant d’un réseau de correspondants dans toutes les provinces argentines.
Dans le passé, elle a été confrontée à des tentatives de fermeture et à des licenciements sous les mandats de Carlos Menem, Fernando de la Rúa et Mauricio Macri.
Elle diffuse chaque jour plus de 500 câbles contenant des informations provenant de tout le pays, au moins 200 photographies et dispose de départements vidéo, radio.
peo/livp/mem/gaz

 

EN CONTINU
notes connexes