jeudi 25 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba plaide pour la paix au Conseil exécutif de l’Unesco

Paris, 19 mars (Prensa Latina) Cuba a appelé aujourd'hui devant le Conseil exécutif de l'Unesco à la compréhension mutuelle et à la paix, considérées comme essentielles au progrès humain et à la lutte contre la pauvreté et le changement climatique.

« La paix n’est pas seulement un droit légitime de tous les peuples et de chaque être humain, c’est une condition fondamentale pour la jouissance de tous les droits de l’homme, en particulier le droit suprême à la vie », a souligné la représentante de l’île, l’ambassadrice Dulce Buergo, s’exprimant lors du débat général.
Accompagnée de l’ambassadrice cubaine auprès de l’Unesco, Yahima Esquivel, la diplomate a déclaré que le monde a besoin de paix pour concentrer toutes ses capacités, son intelligence et ses ressources pour faire face à ses grands défis.
En ce sens, elle a défini la faim, la pauvreté, le changement climatique, l’analphabétisme, les maladies, la désinformation, l’épuisement des ressources naturelles et la marginalisation croissante comme les véritables ennemis de l’humanité.
Buergo a souligné le potentiel de l’Unesco pour mener cette bataille sur la base de la solidarité, de la coopération et de l’unité de ses États membres.
Concernant la paix et l’urgence de l’atteindre, elle a rappelé le pas franchi par l’Amérique latine et les Caraïbes en 2014, lorsque lors du deuxième sommet de sa Communauté d’États (la Celac), la région a été proclamée à La Havane Zone de paix, la première sur la planète.
De même, la représentante cubaine a attiré l’attention sur le fait que l’année 2030 approche, fixée comme horizon pour la réalisation des objectifs de développement durable des Nations Unies, avec comme cibles la lutte contre la pauvreté et la faim et en faveur de l’éducation, la santé, l’égalité des sexes et l’accès à l’eau, entre autres.
Nous constatons avec inquiétude à quel point nous sommes loin d’atteindre ces objectifs et comment le financement des guerres et la production d’armes sont prioritaires sur l’investissement dans le développement durable, a-t-elle averti.
Du 13 au 27 mars se tient la 219e session du Conseil exécutif, l’un des organismes de gouvernance de l’Unesco, avec la participation de Cuba comme l’un de ses 58 membres.
peo/livp/lam/wmr

 

EN CONTINU
notes connexes