samedi 18 mai 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Cuba appelle à la désescalade au Moyen-Orient

La Havane, 15 avril (Prensa Latina) Le gouvernement cubain a appelé hier à la désescalade de la violence au Moyen-Orient, à un cessez-le-feu immédiat dans la bande de Gaza et à la fin du génocide contre les Palestiniens.

Un communiqué du ministère des Affaires étrangères (Minrex) a confirmé l’attachement de l’île à la paix, à la justice et au respect du droit international, et a rappelé les avertissements du gouvernement cubain sur les dangers de l’impunité avec laquelle Israël agit dans la région avec la complicité de des États Unis.
Le ministère des Affaires étrangères de la nation antillaise a dénoncé le fait que l’attaque illégale contre le consulat de la République islamique d’Iran à Damas, en Syrie, constitue une violation flagrante du droit international et de la Convention de Vienne de 1961.
De même, il a souligné que les actions de Tel-Aviv ont mis en danger la paix et la sécurité internationales, favorisant une éventuelle régionalisation du conflit avec des conséquences imprévisibles pour la paix mondiale.
Le communiqué du Minrex a également signalé l’incapacité du Conseil de sécurité des Nations Unies (ONU) à répondre de manière décisive au bombardement du consulat iranien, fait qui est devenu un catalyseur de la réponse du pays perse samedi dernier.
Cuba a réitéré sa position selon laquelle la paix et la stabilité au Moyen-Orient dépendent de la réalisation d’une solution globale, juste et durable au conflit, qui envisage la création d’un État palestinien souverain et indépendant, sur les frontières d’avant 1967 et avec Jérusalem-Est comme sa capitale.
Selon la note du ministère, cette proposition devrait également permettre le retour des réfugiés sur leur terre et l’entrée de la Palestine en tant que membre à part entière de l’ONU.
peo/livp/lam/lld

EN CONTINU
notes connexes