lundi 20 mai 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Nicaragua salue la décision de la CIJ concernant sa requête contre l’Allemagne

Managua, 2 mai (Prensa Latina) Le Nicaragua a salué mardi la décision de la Cour internationale de Justice (CIJ) concernant une requête intenté contre l'Allemagne pour avoir considéré que ce pays facilite le génocide à Gaza avec la livraison d'armes et de fonds à Israël.

Dans un communiqué, la nation centraméricaine s’est dite satisfaite de la sentence et du fait que le tribunal a rejeté la demande de Berlin de classer l’affaire pour défaut de compétence.
Selon le Nicaragua, la position de La Haye signifie qu’elle poursuivra le processus de révision de la conduite de l’Allemagne afin de réduire son soutien matériel à Israël.
« Le gouvernement de réconciliation et d’unité nationale souhaite exprimer sa reconnaissance de la décision de la Cour de rappeler à tous les États leurs obligations internationales en matière de transfert d’armes vers Israël, y compris l’Allemagne », a indiqué la note.
Pour Managua, cette décision réaffirme qu’aucun État ne peut ignorer ses obligations concernant le risque de génocide à Gaza et d’autres violations du droit international.
De même, le Nicaragua a ratifié son « ferme engagement en faveur de l’État de droit au niveau international et de la résolution pacifique des différends entre États ».
Le 8 avril dernier, l’ambassadeur du Nicaragua aux Pays-Bas, Carlos José Argüello, a présenté la plainte à la CIJ et a déclaré que des entreprises berlinoises violaient la Convention pour la prévention et la répression du génocide, exigeant les annulations immédiates de ces contrats et demandant également la garantie que Tel Aviv n’utilise pas illégalement les munitions précédemment livrées.
« Peu importe qu’un projectile soit livré directement depuis l’Allemagne à un char israélien bombardant un hôpital (…) le fait est que la garantie de l’approvisionnement et du remplacement des armes est essentielle pour qu’Israël puisse poursuivre ses attaques à Gaza », a déclaré le diplomate en demandant l’émission d’ordonnances d’urgence à cet égard.
Avec ce procès, le Nicaragua étend la bataille juridique autour du conflit à Gaza devant la CIJ et la réponse allemande est attendue dans cette affaire.
Le pays européen rejette les allégations de Managua, bien qu’il soit le deuxième fournisseur d’armes d’Israël après les États-Unis.
C’est le troisième processus qui arrive à La Haye pour la même raison, puisque l’Afrique du Sud puis l’Assemblée générale des Nations Unies ont d’abord déposé des plaintes.
Mais celle du Nicaragua a une portée beaucoup plus large, puisqu’il invoque des violations des Conventions de Genève et de la Convention sur le génocide, exige la protection des civils et accuse également Israël d’autres comportements « illégaux » dans les territoires occupés.
peo/livp/npg/ymr

EN CONTINU
notes connexes