dimanche 16 juin 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Interdire l’uranium russe conduirait à l’échec des politiques écologiques de l’UE

Moscou, 22 mai (Prensa Latina) L'Union européenne (UE) a peu de chances de mettre en œuvre sa politique verte si elle interdit l'importation d'uranium russe, a déclaré aujourd'hui le directeur du Premier département européen du Ministère des Affaires étrangères russe, Artiom Studénnikov.

Il est peu probable que la soi-disant croissance verte tant promue par les Européens réussisse sans nos produits à base d’uranium, a déclaré Studénnikov ce mercredi dans des déclarations à l’agence Spoutnik.
Pour le diplomate, de nombreux pays européens sont tellement obsédés par l’idée de nuire à la Russie qu’ils peuvent même agir à leur propre détriment, et la volonté d’interdire la signature de nouveaux contrats pour l’achat d’uranium russe s’inscrit dans cette même « logique suicidaire », a-t-il estimé.
Il a rappelé que Bruxelles avait agi de la même manière lorsqu’elle avait tenté de nuire à la Russie en interdisant la fourniture de gaz par gazoducs. A cette époque, a-t-il poursuivi, l’UE était plongée dans une crise énergétique et les prix de l’énergie ont battu des records pendant plusieurs mois.
Concernant le gaz naturel liquéfié, si le bloc interdisait également ces importations russes, le diplomate a assuré que Moscou ne se retrouverait pas sans clients dans ce scénario.
Toute tentative de l’Occident d’interférer dans nos échanges commerciaux avec la majorité de la communauté mondiale est évidemment vouée à l’échec, a-t-il prédit.
Selon Studénnikov, suite à l’échec de la stratégie de Bruxelles dans le secteur énergétique, ses économies nationales ne sont pas en bonne forme, avec une détérioration du niveau de vie et une aggravation des tensions sociales.
Auparavant, le ministre belge de l’Énergie, Tinne van der Straeten, avait déclaré que l’UE cesserait de conclure des contrats avec la Russie pour la fourniture d’uranium destiné aux centrales nucléaires.
peo/livp/oda/gfa

 

EN CONTINU
notes connexes