samedi 25 mai 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

Le Venezuela rejette les arguments du Guyana devant la CIJ

La Haye, 14 novembre (Prensa Latina) La vice-présidente exécutive du Venezuela, Delcy Rodriguez, a aujourd’hui rejeté les arguments du Guyana exposés devant la Cour internationale de Justice (CIJ) en les qualifiant de mensonges et de manipulations.

« Plus que des arguments, ce sont des mensonges et des manipulations », a souligné la vice-présidente à la sortie de la Cour.
Rodriguez a déclaré à la presse que la demande du Guyana de prétendre que le peuple vénézuélien ne puisse voter le 3 décembre prochain lors d’un référendum consultatif constitue « une sorte d’instrumentalisation et de colonialisme judiciaire ».
Elle a affirmé que le pays voisin veut faire de la CIJ l’instrument qui empêchera la consultation populaire.
Selon Rodriguez, il est « absolument extraordinaire, inouï, étonnant, barbare », de venir à La Haye pour s’immiscer dans les affaires intérieures du Venezuela et son ordre interne constitutionnel.
Celle qui est également ministre de l’Économie, de la Planification et du Commerce extérieur de son pays a déclaré être « très étonnée » de voir que le pays voisin est non seulement héritier d’un territoire que le Royaume-Uni a volé au Venezuela, mais qu’il a « aussi hérité de cette lignée d’arrogance impérialiste et colonialiste ».
La vice-présidente a annoncé que la République bolivarienne du Venezuela « exprimera très clairement la position de son peuple » lorsqu’elle présentera sa défense devant la Cour.
peo/mem/jcd

EN CONTINU
notes connexes