lundi 15 avril 2024 |
Prensa Latina - Qui sommes nous

| Contacter avec Prensa Latina

Agence d'information Latino-américaine
Édition française
Search
Close this search box.

L’OCHA préoccupé par la gravité de la crise humanitaire en RDC

Kinshasa, 13 mars (Prensa Latina) Le Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) maintient aujourd'hui sa préoccupation face à la grave crise humanitaire en République démocratique du Congo (RDC) due au conflit armé et aux phénomènes climatiques.

Le représentant du bureau de l’OCHA à Genève et directeur de la Division de coordination des opérations humanitaires, Ramesh Rajasingham, qui s’est rendu à Kinshasa lundi dernier, s’est entretenu hier avec des responsables gouvernementaux au sujet de la collaboration avec les partenaires humanitaires pour soutenir les personnes affectées.
Selon l’agence de l’ONU, Rajasingham se rendra dans les provinces du Nord-Kivu et du Sud-Kivu pour écouter les victimes, les autorités provinciales, les partenaires humanitaires et les organisations de la société civile.
Le 9 mars dernier, l’OCHA a alerté sur la résurgence des violences et la détérioration de la sécurité dans la province de l’Ituri, notamment dans la ville de Drodro, où 10 organisations humanitaires ont temporairement suspendu leurs opérations, ne maintenant qu’une présence minimale pour sauver des vies.
« La suspension des opérations humanitaires a directement affecté la fourniture d’une assistance à plus de 80 000 personnes », a déclaré l’OCHA.
Jusqu’au 29 février dernier, la province de l’Ituri comptait 1,8 million de personnes déplacées, a noté l’organisation, tandis que plus de 215 mille Congolais ont fui depuis début février vers la ville de Goma, où se sont réfugiés depuis le 1er mars un nombre supérieur à 630 mille déplacés.
La surpopulation, les conditions de vie limitées ou inexistantes et l’accès aux services de base, le manque de nourriture, la violence et les risques sanitaires sont quelques-unes des questions qui préoccupent l’agence quant aux conséquences de ces mouvements de personnes.
peo/livp/mem/kmg

 

EN CONTINU
notes connexes