Agenzia di stampa latinoamericana Prensa Latina - Cuba

La pyramide du Mexique

(PL) Située dans le site archéologique de Teotihuaca, «la cité des dieux», dont les vestiges se trouvent au nord-est de la vallée de Mexico, à 45 kilomètres environ du centre du District fédéral, la pyramide du Soleil a été construite il y a 1.800 ans à peu près sur une base de 893,91 mètres.

Les historiens indiquent qu au sommet de la pyramide il y avait un temple couronné par une figure à grandes proportions. Pourtant il n'y reste qu'une plateforme cadrée dont le surface est un peu irrégulière.

-Ce sont 247 échelons - dit une grand-mère qui accompagne sa petite-fille de 11 ans.
-Non, ce sont 246, un échelon peut faire la différence – dit la fille.

Remonter la  première partie n'est pas compliqué et même spectaculaire, surtout lorsque le touriste regarde l'autre pyramide, celle de la Lune, plus ancienne. Par-dessus de cette pyramide on apprécie une plateforme, un temple supérieur où l'on rendait culte à Chalchiutlicue jadis,celle qui porte une jupe de jade, la déesse de l'eau dot la sculpture a été trouvée au pied de la pyramide.

Puis, la remontée de la deuxième partie est également quelque chose d'agréable. C'est de là où l'on regarde la chaussée des morts.


L'ascension de la troisième partie devient en peu difficile à cause de l'irrégularité des échelons et au vent qui souffle fort. Alors, de là on voit au sud-est de la pyramide de la Lune l'ensemble du palais de la Quetzalpapalotl, construit par des archéologues et décoré avec des bas-reliefs.

Le centre de Teotihuacán s'est déplacé vers le sud où un ensemble de temples converge dans la Citadelle, autour de la place où est situé le temple de Quetzalcóatl, le troisième monument le plus grand de Teotihuacán, après les pyramides du Soleil et celle de la Lune mais le plus luxueux. Là on a rendu culte à la Serpent à plumes.

Finalement, on arrive au sommet de la pyramide du Soleil où tout le monde veut arriver pour faire un vœu ou bien pour s’imprégner de l'énergie cosmique, une vielle croyance encrée dans la tradition mexicaine .

Et là nombre des personnes s’agglutinent pour toucher le socle déjà sans statue où, selon les experts, on faisait des sacrifices humaines.

Plusieurs y restent un peu plus malgré le vent comme s'il était difficile d'abandonner cette édification de 63,5 mètres de hauteur visitée par deux millions de touristes chaque année.

 Rm//lp/rc/ool/arb