Agenzia di stampa latinoamericana Prensa Latina - Cuba

La Russie suspend son protocole de coopération avec les États-Unis en Syrie

Moscou, 19 juin (PL) Le Ministère de la Défense russe (Mindef) a suspendu son protocole de coopération avec les États-Unis pour éviter des incidents aériens en Syrie, et a averti du suivi des dispositifs et équipements de la coalition internationale.

Le Mindef a de plus exigé « une enquête minutieuse au sujet de la destruction en vol d'un avion de chasse SU-22 de la force aérienne syrienne, au dessus de la province de Raqqa », alors que l'on ne connaît toujours pas le sort du pilote qui s'est catapulté lors de l'attaque.

« Dans la zone dans laquelle la force aérospatiale russe remplit des missions au sein de l'espace aérien syrien, les avions, y compris les chasseurs de combat de la coalition internationale dirigée par les États-Unis, seront suivis comme des objectifs par nos systèmes antiaériens russes », est-il précisé.

Dans ses bases en Syrie, Moscou maintient plusieurs batteries antimissiles S-400 déployées sur un ample rayon d'action, et avec une portée supérieure aux 400 kilomètres.

Le Mindef prévient que « les vols des avions de l'alliance à l'ouest du fleuve Euphrate seront suivis comme des objectifs de combat ».
Il a également dénoncé l'agression et la violation de la souveraineté syrienne par les États-Unis.

Il est précisé dans le communiqué que « la destruction d'un avion SU-22 de la force aérienne syrienne, par des appareils du Pentagone, constitue une violation cynique de la souveraineté syrienne ».

Le Mindef souligne que « la coalition annonce des actions contre les terroristes en Syrie, mais en réalité elle a déjà attaqué à trois reprises les forces de l'État, ce qui est une violation flagrante du droit international ».

peo/mem/to