Agence de Presse de l'Amérique Latine

Selon Evo Morales, Trump tourne le dos au multilatéralisme

La Paz, 13 octobre (Prensa Latina) Le président bolivien, Evo Morales, a affirmé que le mandataire nord-américain, Donald Trump, tourne le dos au multilatéralisme en retirant les États-Unis de l'Organisation des Nations Unies pour l'Éducation, la Science et la Culture (Unesco).


Dans un message publié sur Twitter, Evo Morales a précisé que « Trump quitte cette instance avec une dette millionnaire pour des apports non respectés ».

Selon le président bolivien, en abandonnant l'entité, « le chef de la Maison Blanche confirme qu'il préfère la violence des armes et évite la paix des peuples ».

Une note du Département d'État nord-américain annonce que le retrait sera effectif en décembre 2018 et que la décision est due à une prétendue « partialité anti-israélienne » au sein de cette instance.

Depuis 2011, Washington a suspendu ses contributions financières à l'Unesco en représailles de l'admission de la Palestine en tant qu'État membre.

La directrice générale de l'Unesco, Irina Bokova, a considéré cette décision étasunienne de « perte pour le multilatéralisme ».

peo/tgj/car