Agence de Presse de l'Amérique Latine

Venezuela : l´opposition le nie, mais elle participe au processus des élections municipales

Caracas, 9 novembre (Prensa Latina) Au Venezuela, l´opposition nie catégoriquement participer au processus pour les élections municipales de décembre prochain mais elle présente des candidats et les dissimule sous les couleurs d´autres formations.

C´est la tendance que démontre ces derniers jours le discours de la dénommée Table de l´Unité Démocratique (MUD).

Comme exemple, la veille, des partis d´oppositions membres de la MUD, et d´autres organisations également d´opposition mais n´en faisant pas partie, ont inscrit des candidats dans les neuf communes de l´État de Lara pour les élections municipales du 10 décembre prochain.

Cette information est visible sur la liste du Conseil National Électoral (CNE), sur laquelle on peut identifier un par un les candidats inscrits par les diverses organisations politiques pour le prochain scrutin.

Le parti Avanzada Progresista (AP, Avancée Progressiste), de l´ex-gouverneur de Lara, qui appartient à la MUD, a présenté des candidats dans huit des neuf communes de cet État.

D´autres organisations d´opposition, mais ne faisant pas partie de la MUD, comme Copei et Nuvipa, ont également inscrit des candidats dans la grande majorité des communes.

Autre exemple des contradictions au sein de la MUD est le fait que, mardi dernier, les partis Volonté Populaire (VP) et Justice d´Abord (JP) ont refusé la candidature de Manuel Rosales au poste de gouverneur de l´État de Zulia alors qu´il était soutenu par le parti Un Nouveau Temps (NP), lui-même membre de cette alliance d´opposition de droite.

« Pendant ce temps, et malgré les manœuvres de la MUD, le Parti Socialiste Uni du Venezuela (Psuv) continue de rassembler dans l´objectif de gagner les 335 mairies du pays », est-il indiqué par le porte-parole de la direction nationale de ce parti, Freddy Bernal.

peo/agp/lb