Agence de Presse de l'Amérique Latine

Lavrov dénonce la tentative des États-Unis de rester en Syrie

Moscou, 13 février (Prensa Latina) Le ministre des Relations Extérieures russe, Serguei Lavrov, a aujourd´hui dénoncé les tentatives des États-Unis de rester pour toujours en Syrie, et a considéré que leurs actions unilatérales portent atteinte à l´intégrité territoriale de ce pays du Levant.


Lavrov a affirmé que son pays suspecte Washington de créer des conditions destinées à permettre une présence permanente Syrie, où ils ont déjà déployé une dizaine de bases militaires, et ce sans aucun mandat de l´ONU ni l´accord de Damas qui les qualifie d´occupation.

Le chef de la diplomatie russe a par ailleurs estimé que les actions de l´aviation russe et de l´armée syrienne ont été essentielles pour empêcher les plans du mouvement terroriste État Islamique qui comptait créer un califat en Syrie.

Le diplomate russe a exprimé espérer que l´ONU garantisse la transparence d´un processus constitutionnel en Syrie. Il a ensuite précisé que sont pays s´est depuis le début prononcé en faveur de la participation directe de la communauté kurde dans le processus politique destiné à chercher une sortie à la confrontation dans ce pays.

Il a également fait référence à l´hostilité de seulement quelques pays occidentaux, lesquels entravent la normalisation des liens bilatéraux.

D´autre part, certains médias ont souligné les plaintes du Centre russe de Réconciliation pour la Syrie au sujet de la préparation d´une provocation de la part de groupes extrémistes dans la province d´Idlib, où ils auraient transporté 20 bombonnes remplies de chlorure.

Dans le passé, l´opposition, considérée par l´Occident comme modérée, a dénoncé des attaques chimiques prétendument perpétrées par les forces armées syriennes, même s´il existe de nombreux doutes sur la réalité des faits.

La semaine dernière, la Russie a dénoncé des tentatives de la part de terroristes qui cherchent à réaliser une provocation, suite à laquelle ils prétendent accuser le gouvernement syrien d´employer des armes chimiques, alors même qu´une inspection internationale a démontré que Damas a détruit tout son arsenal.

peo/tgj/to