Agence de Presse de l'Amérique Latine

Des palestiniens défient l'occupation israélienne par le football

Abu Dabi, (Prensa Latina) De jeunes palestiniens qui ont perdu au moins un membre lors des attaques de l'Armée israélienne, montrent, une fois de plus, que le sport  peut faire tomber les barrières en créant une nouvelle équipe de foot dans la Bande de Gaza.


Cette équipe, baptisée "L'Équipe des Héros", a été créée par Fuad Abu Ghaliun qui a 61 ans. C'est un ancien joueur de foot membre du comité Paralympique de la Bande  de Gaza et président de l'Association de Football des Amputés de Palestine.

"L'idée m'est venue en regardant la finale du championnat européen entre les amputés turcs et les amputés britanniques, à la fin de l'année dernière", a déclaré Abu Ghaliun à "The National", un journal des Émirats Arabes.

L'idée s'est concrétisée lorsque le Centre de Réhabilitation de la ville de Deir Al Balah a fourni les équipements et a planifié les entraînements dans un stade appartenant à la municipalité, a expliqué Abu Ghaliun.

Au début, tout est difficile, mais, grâce à la volonté des joueurs, nous allons essayer de parvenir à jouer dans des tournois locaux puis internationaux, affirme-t-il.

Un autre membre de l'équipe, Mohammed Msabeth, a raconté au journal : "j'ai été blessé pendant que je participais à une marche de protestation contre l'occupation israélienne et le médecin m'a amputé de la jambe droite à partir du genou pour sauver le reste de la jambe". Mohammed a 18 ans et c'est l'un des membres les plus jeunes du groupe.

Msabeth a joué pour Al Awda, un club de la ville de Jan Younis, au sud du Territoire palestinien, mais il a dû arrêter après  avoir été blessé.

Quand j'ai su qu'il existait cette équipe, j'ai repris espoir car je n'arrivais pas à imaginer ma vie sans le football, explique-t-il.

Avec l'aide de leurs entraîneurs, les athlètes pratiquent pendant deux heures tous les lundis après-midi, beaucoup d'entre eux avec des béquilles.

"J'ai analysé tous les cas individuellement pour savoir quel était le meilleur type d'exercices pour chacun des joueurs", a précisé Ahmed Abu Shareef, l'entraîneur de la sélection.

La plupart des joueurs ont perdu la jambe droite, ils ont donc du mal à frapper la balle avec le pied gauche, mais ils sont pleins d'énergie et de volonté, a-t-il déclaré aux journalistes.

peo/mgt/rob