Agence de Presse de l'Amérique Latine

Le Projet de Constitution est maintenant entre les mains des cubains

La Havane, 6 août (Prensa Latina) Des centaines de milliers de cubains ont aujourd'hui entre les mains le Projet de Constitution qui sera soumis à une consultation populaire entre le 13 août  et le 15 novembre de cette année.


Plus de 615 mille exemplaires - sur les 700 mille imprimés à l'origine- ont été vendus dans toute l'île, moins d'une semaine après leur mise sur le marché. En outre, ce texte peut être consulté en permanence sur les portails digitaux de la presse, des médias et des institutions de l'État.

Etant donné cette forte demande, une nouvelle impression est prévue et l'on s'attend à ce que le tirage dépasse le million de fascicules dès mardi prochain, comme l'a expliqué, lors d'une conférence de presse, Eldis Vargas, le vice-président des Services Postaux de Cuba (Grupo Empresarial Correos de Cuba).

Des citoyens appartenant à diverse régions du pays ont exprimé à Prensa Latina l'intérêt et l'espoir qu'ils mettaient dans cette discussion populaire du document, ce qui est un fait inédit.

Les gens discutent du projet à tous les coins de rue. Savoir que l'on fait parti du processus d'élaboration de la Constitution augmente l'intérêt et la motivation pour étudier ce projet de nouvelle Carta Magna. Chacun veut donner son point de vue et apporter sa contribution à la construction d'un pays plus juste et égalitaire.

Une fois que ce document aura été analysé par la population, des millions de citoyens cubains pourront participer à plus de 135 mille réunions  prévues dans des centres de travail, d'étude et dans les instances de l'armée. Plus de 15 mille personnes, intervenant en binôme à chaque rencontre, animeront ces réunions.

Les personnes chargées de gérer cette consultation  recevront une préparation au niveau territorial, c'est-à-dire dans les 15 provinces et 168 municipalités que comporte Cuba.

La semaine dernière, fait sans précédent, on a annoncé que plus d'un million 400 mille cubains résidant à l'extérieur de l'île pourront participer au débat à partir de la première semaine de septembre. Cette participation s'effectuera à travers une section du site web "Nation et Émigration", du Ministère cubain des Relations Extérieures.

Selon le directeur des Affaires Consulaires et des Cubains Résidant à l'Étranger (DACCRE), Ernesto Soberon, ces cubains à l'étranger auront accès au Projet de nouvelle Constitution à travers le site www.nacionyemigracion.cu/ où leurs commentaires seront recueillis.

Une fois tout ce processus terminé, seront soumis à l'Assemblée Nationales les propositions de modifications, les ajouts et les suppressions, les questions et les doutes éventuels suscités par ce texte approuvé à la fin du mois de juillet dernier lors de la première période ordinaire des sessions de la IXème Législature de l'Assemblée Nationale de Cuba.

Les députés analyseront toutes ces propositions,  puis le Parlement élaborera et approuvera la mouture définitive du texte qui sera proposé au référendum, probablement début 2019.

Ce texte constitutionnel ratifie le caractère socialiste de Cuba et propose des changements dans la structure de l'État puisqu'il crée les charges nouvelles de président et de premier ministre de la République.

De plus, il inscrit dans la constitution plusieurs principes de politique étrangère déjà défendus depuis des dizaines d'années par la Révolution Cubaine. Parmi les autres principes également  inscrits dans cette nouvelle constitution, il faut noter: la défense de la paix mondiale, l'intégration latino-américaine et caribéenne et la protection de l'environnement.

Finalement, ce projet de Constitution fait la part plus grande aux droits des personnes, reconnaît le rôle du marché et des nouvelles formes de propriété à Cuba, dont la propriété privée.

peo/mem/ihr