Agence de Presse de l'Amérique Latine

La Bolivie rejette la suggestion du FMI de supprimer des aides publiques

La Paz, 8 octobre (Prensa Latina) Le président Evo Morales a rejeté la suggestion du Fond Monétaire International (FMI) pour que le Gouvernement bolivien élimine des bons sociaux, puis il a réitéré le fait que la Bolivie ne soumettra jamais aux politiques de "l´impérialisme".


Selon le mandataire, la suggestion de l´entité dont le siège se trouve à Washington a été présentée au ministre bolivien de l´Économie et des Finances Publiques, Mario Guillen, il y a de ça quelques jours.

"Que demande le FMI? Éliminer les bons et aides Juanito Pinto, Juana Azurduy ou l´Aide Dignité", a exprimé Morales en ajoutant que "nous ne soumettrons jamais".

Le chef d´État a rappelé que le Gouvernement a un plan destiné à garantir la croissance et améliorer les bons sociaux pour continuer de soutenir les secteurs les plus vulnérables.

Selon les chiffres officiels, près de 5,5 millions de boliviens bénéficient de ces bons octroyés par le Gouvernement, ce qui représente 50,1 pour cent de la population.

Selon le Ministère de l´Économie et des Finances Publiques, les bons et aides sont accordés en se basant sur la politique sociale de redistribution de la richesse, puis ils dynamisent le marché interne et contribuent à la croissance économique du pays.

Lors des 12 dernières années le Gouvernement a ainsi déboursé 28 milliards 140 millions de bolivianos (quatre milliards 20 millions de dollars) pour la distribution de ces bons et aides.

Ces chiffres montrent que le bon Juana Azurduy (créé en 2009) profite à 18,5 pour cent de la population, le Juancito Pinto à 19,6 pour cent et l´Aide Dignité à 12 pour cent.

Le bon Juana Azurduy est une incitation de mille 820 bolivianos (260 dollars) pour des contrôles et bilans de santé prénataux, des accouchements et des contrôles bimensuels de l´enfant jusqu´à ces deux ans.

Jusqu´en 2018, cette aide a bénéficié à deux millions 64 mille 224 femmes enceintes et a contribué à diminuer le taux de mortalité infantile.

Pour sa part, le bon Juancito Pinto a débuté en 2006 par le paiement de 200 bolivianos (28 dollars) aux étudiants qui terminent la période de classe.

En 2017, il a bénéficié à deux millions 184 mille 436 étudiants, et ce pour diminuer le taux d´abandon des écoles qui, selon des rapports du Ministère de l´Éducation, est passé de 5,3 à 1,2 pour cent.

Dans le même temps, jusqu´en février dernier, un million 340 mille 766 personnes du troisième âge ont perçu l´Aide Dignité.

Cette dernière, qui est distribuée depuis février 2008, est une prestation annuelle de trois mille 250 bolivianos (464 dollars) pour des retraités aux faibles revenus, et de trois mille 900 bolivianos (557 dollars) pour ceux qui ne reçoivent aucune retraite.

peo/mgt/lbp