Agence de Presse de l'Amérique Latine

Les États-Unis dépensent des millions en tentatives de subversion à Cuba

Washington, 23 octobre (Prensa Latina) L´organisation gouvernementale étasunienne Fondation Nationale pour la Démocratie a destiné, selon les révélations du site Cuba Money Project, près de quatre millions de dollars aux programmes de subversion à Cuba.


La NED, comme elle est connue pour son acronyme en anglais, considérée par certains observateurs pour être une façade légale de la CIA, a dépensé l´année dernière trois millions 814 mille 328 dollars dans des projets qui cherchent à obtenir un changement de régime dans le pays caribéen.

Le profil de destinataires, et d´objectifs, a pour cela été établi sur des thèmes comme les droits de l´Homme, la jeunesse et la liberté d´expression.

Se basant sur le plus récent rapport annuel du groupe, le journaliste Tracey Eaton a publié sur ce site internet, qui cherche des informations sur les programmes et projets du gouvernement des États-Unis en lien avec Cuba, le chemin parcouru par cet argent.

Les dépositaires de l´une des sommes les plus juteuses sur cette période ont été Diario de Cuba (Quotidien de Cuba, 220 mille dollars), tout comme le "soutien" au journalisme indépendant à Cuba de CubaNet News (225 mille dollars), les deux faisant partie de la liste des médias contrerévolutionnaires.

L´argent a également été investi dans de petits groupes "pro-démocratie", qui ont reçu des prix aux lots importants, ou encore dans les dénommés défenseurs des droits de l´Homme et leurs autoproclamées associations.

Une déclaration d´impôts présentée par la NED en août 2017 montre qu´elle a reçu des entrées annuelles d´une valeur de 180 millions 882 mille 35 dollars en 2015, dont la quasi-totalité des fonds (179 millions 694 mille 372 dollars) ont été versés par le gouvernement fédéral.

La Fondation, créée en 1983 lors de l´étape présidentielle du républicain Ronald Reagan, déclare sur sa page officielle qu´elle est un groupe à but non lucratif dédié à l´émergence et au renforcement des institutions démocratiques dans le monde.

Elle a pour cela le soutien financier du Congrès des États-Unis qui parraine plus de mille projets d´organisations non gouvernementales dans le monde. En 2016, la NED a octroyé mille 711 subventions dans 90 pays, dont à Cuba.

En 1997, un article parût dans le journal The New-York Times a donné une définition assez proche de ce que fait la National Endowment for Democracy (NED).

Le quotidien a estimé qu´elle avait été créée "pour publiquement mener à bien ce qu´a secrètement fait l´Agence Centrale de Renseignement (CIA) durant des décennies. Elle dépense plus de 30 millions de dollars par an pour soutenir des partis politiques, des syndicats, des mouvements dissidents et des médias dans des dizaines de pays".

peo/mv/dfm