Agence de Presse de l'Amérique Latine

Fin de la consultation populaire sur le projet de nouvelle Constitution à Cuba

La Havane, 16 novembre (Prensa Latina) La consultation populaire sur le projet de nouvelle Constitution pour Cuba a pris fin hier après 14 semaines de réunions dans les quartiers et dans les lieux de travail et d’étude. Des milliers de cubains résidant à l’étranger ont également participé à ce processus.


C’est le 1er août qu’ont débuté, dans les 15 provinces de l’île, les premières discussions sur ce texte qui représente une réforme totale de la Constitution en vigueur depuis 1976. Les innovations proposées prévoient des changements dans la structure de l’État, un élargissement des droits individuels, la reconnaissance du marché et de la propriété privée, et un renforcement du pouvoir populaire de la base.

Ce document ratifie, aussi, le caractère irrévocable du socialisme cubain et le rôle dirigeant du Parti Communiste dans la société.

Selons les premiers chiffres, plus de sept millions de cubains ont participé à la consultation pour enrichir le projet approuvé le 22 juillet par l´Assemblée Nationale du Pouvoir Populaire, il y a eu environ un million et demi d’interventions, plus de 560 mille propositions de modification, presque 30 mille thèmes ajoutés et quelques 38 mille supprimés.

Le secrétaire du Conseil d’État, Homero Acosta, a assuré que toutes les opinions de la population seront prises en compte dans le mécanisme d’analyse des informations obtenues à partir de cette consultation et dans l’élaboration de la mouture définitive qui sera proposée au référendum.

“Aucune opinion ne sera écartée, ce qui ne signifie pas que nous soyons en mesure de les inclure toutes dans le projet final; mais elles seront toutes évaluées, même les plus simples”, a souligné Acosta, qui fait également partie de la commission parlementaire chargée de rédiger la Constitution qui sera proposée au référendum populaire vers la fin février.

Il a également précisé que plusieurs critères non inclus dans le projet initial seraient peut-être pris en considération afin de pouvoir élaborer les lois qui, ensemble, constitueront la nouvelle Constitution.

peo/agp/wmr/cvl