Agence de Presse de l'Amérique Latine

Pluie d´artistes autour du cinéma à La Havane

Par Fausto Triana

La Havane, 10 décembre (Prensa Latina) Sans la chic bouffissure du boulevard de La Croisette de Cannes ou le charme d´Hollywood à Los Angeles, la sobriété de La Havane a cette année le défi d´accueillir une pluie d´étoiles du cinéma et de la télévision.


La raison est très simple: le Festival du Nouveau Ciné Latino-Américain fête ses 40 ans d´existence et l´opportunité est un privilège pour les amoureux du septième art.

Comme point de départ, les références incontournables rappellent la longue et fructueuse trajectoire de l´événement, comme les cas de Gabriel Garcia Marquez, l´ineffable maître colombien de Cent ans de solitude, l´argentin Fernando Birri ou le brésilien Glauber Rocha.

Mais la rencontre havanaise ne vit pas uniquement de gloires passées, et pour accroitre son excellence en cet anniversaire, les projecteurs font leur entrée à l´Hôtel National, siège principale des conférences de ce rendez-vous.

Le renommé, et toujours provocateur, documentariste étasunien Michael Moore se trouve en tête de la liste, conjointement à l´acteur Matt Dillon, au portoricain Benicio del Toro et l´incontournable Géraldine Chapline, entre autres personnalités.

Un autre invité spécial du festival de la capitale cubaine est le musicien et cinéaste serbe Emir Kusturica, aux trois Palmes d´Or de Cannes (1985, 1989 et 1995), qui vient présenter le documentaire Pepe, une vie suprême (au sujet de l´ancien président uruguayen José Pepe Mujica).

Pour que l´intimité entre le spectateur et la pénombre des salles de cinéma soit à son maximum, un front froid arrive sur La Havane en ce début de communion avec le celluloïd qui apporte une avalanche de longs et courts métrages, de documentaires, de conférences et autres rendez-vous.

Le Festival du Nouveau Ciné Latino-Américain se déroule dans cette capitale jusqu´au 16 décembre prochain.

peo/jf/ft